Culture

04.

Les Itinéraires Artistiques du Pays Portes de Gascogne

Les Itinéraires Artistiques en Pays Portes de Gascogne

Le Pays Portes de Gascogne et ses 160 communes réparties sur 5 communautés de communes couvre un tiers du département du Gers sur sa partie Est, en Région Occitanie. C’est un territoire proche des agglomérations de Toulouse, d’Auch et d’Agen.

Habituellement identifié pour sa gastronomie et sa douceur de vivre, le Pays Portes de Gascogne est aussi un territoire d’expérimentation culturelle. Nous vous proposons de découvrir ces Itinéraires Artistiques en empruntant les parcours vélo qui relient les œuvres entre elles. Grâce aux différents points de location de Vélos à Assistance Electrique  répartis sur l’ensemble du territoire, les vallons du Gers s’offrent à vous pour inventer une nouvelle manière de faire du tourisme, et profiter de leurs curiosités et particularités hors des sentiers battus.

Mobilité douce et œuvres d’art enrichissent encore le plaisir de (re)découvrir le Gers !

Les œuvres que nous vous proposons de découvrir, œuvres murales comme œuvres en pleine nature (Art & Environnement), sont toutes le fruit d’une étroite coopération entre artistes, pouvoirs publics, et habitants. Elles ont été l’occasion d’impliquer les citoyens aux côtés des artistes, faisant de chacune de ces réalisations une opportunité pour vous raconter le monde dans lequel nous vivons.

Ces artistes à travers leurs créations sont le reflet de notre société et nous accompagnent dans nos questionnements, dans les mutations à venir, mais ils nous invitent également à poser un regard neuf, à contempler, ou tout simplement à profiter de la beauté de leurs œuvres.

Il y a actuellement 15 œuvres à visiter, et d’autres seront à découvrir prochainement.

Légende

Sur la carte ci-contre, les œuvres indiquées…

  • … en bleu sont les fresques murales : Parcours typographiques, lettrages, muralisme, autant de formes d’expressions urbaines inhabituelles dans ces villages ruraux au patrimoine exceptionnel.
  • .. en jaune sont les œuvres en cours de réalisation

 

 

  • .. en vert sont les œuvres Art & Environnement : Héritières du mouvement Land Art, les œuvres qui jalonnent le parcours Art et Environnement résonnent avec une urgence d’agir. Avec la complicité des habitants du territoire les propositions conçues poussent à réfléchir sur l’état de notre planète.
Fresques murales

Je reste là, à Ségoufielle et Castillon-Savès

Artiste plasticien il vit et travaille à Toulouse. Diplômé en Arts Graphique, sa pratique s’y limite : il danse, fait du théâtre et de la scnéographie..

Sa pratique du dessin prend le dessus ces dernières années et le mène à la performance graphique, à la peinture et au grand format. Ses thèmes de travail sont le paysage, le secret et le rêve éveillé.

Après quelques années dans le domaine du théâtre et de la danse c’est le dessin et la scénographie qui prennent la plus grande place dans son travail.
Son travail en dessin aborde les sujets de la vie intime et révée.

Je Reste Là à Castillon-Savès

Je Reste Là à Ségoufielle

The Inside Mess, à L’Isle-Jourdain

Sans titre, à Clermont-Savès

Pedro est un peintre/illustrateur installé à Nantes. Enfant des années 80, Pedro nage tôt dans un environnement artistique, oscillant entre la culture skate, l’univers des comics US, la peinture du XXème siècle jusqu’au graffiti des années 90. En tant que peintre, c’est naturellement qu’il se tourne vers la pratique du muralisme.

Pedro confronte les couleur, les formes et les matières comme des mots afin de faire naitre un langage singulier. Il livre aux spectateur son zoo inconscient, entre abstraction et figuration.

Son travail, mêlant techniques de peinture classique et pratique du spray, dépeint les hommes au travers de la figure animale à la manière d’un fabuliste.

D’apparence brute et naïve, sous un trait décomplexé, ses images, provoque une harmonie en tensions, l’équilibre sur la faille, ou jouent tour à tour mots et motifs

The Hunt, à Beaupuy

Né en 1984, Kazy-K vit et travail à Nantes.
Nourri d’une pratique du graffiti sous ses formes les plus diverses pendant plus d’une dizaine d’années, il utilise aujourd’hui un large éventail de techniques de représentation (gravure, sérigraphie, peinture, encre, pochoir…).
Influencé par les classiques de la Peinture, l’imagerie underground des années 80 à aujourd’hui, ou plus largement par «l’art populaire», il n’hésite pas à détourner de manière incisive certaines iconographies sacrées.
Son travail pourrait se définir par une recherche constante de rencontre, technique, humaine, culturelle; où le frottement alimente constamment sa recherche artistique.
C’est par cette recherche qu’il alimente une variété de «langages» dans un souci d’accessibilité par le plus grand nombre. Kazy-K collabore également avec différents collectifs et compagnies.


Ses productions sont le plus fréquemment nourries de voyages et référencées à la rue, source d’inspiration infinie considérée comme une galerie à ciel ouvert et un parfait terrain d’expérimentation.

La créature du lac, à L’Isle-Jourdain

« La créature du lac » fresque peinte par Virginie Loze rend hommage au patrimoine culturel et géographique de Lisle Jourdain. La silhouette de profil évoque l’image « La semeuse » des encyclopédies Larousse dont les différentes versions chronologiques sont exposées dans la Maison Claude Augé, héritier de l’édition. Aquatique et androgyne,  mi poisson, mi serpent, elle s’apparente à la créature de bois sculptée à la base de l’escalier, ainsi qu’à la figurine stylisée sur le cuir estampé d’un des sièges de cet exceptionnel hôtel particulier. L’animal apparait parmi des plantes aquatiques extraites d’une planche illustrée d’une ancienne édition de l’encyclopédie.

La créature tient dans sa main un œil, symbole de la connaissance relié à des ramifications décoratives évoquant un cerveau. Le cervelet devient une fleur stylisé, détail en métal et en marbre d’une des cheminées de l’habitation. Les circonvolutions du cerveau sont remplacées par les motifs semi circulaire d’un détail de la ferronnerie du balcon intérieur. Le lobe occipital est suggéré par un iris stylisé, motif de la tapisserie de soie du ré de chaussée. Le tronc cérébral est prolongé de motifs floraux visibles sur une cloche carré du musée campanaire de la ville. Les feuilles de chêne et les feuilles d’olivier rappellent les stucs ornant l’escalier de la demeure. La fleur d’églantier évoque l’urne-trophée des jeux floraux exposée sur le site. Les feuilles de pissenlit suggèrent la fleur soufflée par la semeuse. Enfin les barbillons de la créature proviennent de l’ornement de l’anse d’une cloche représentant deux dragons et exposée au musée campanaire.

L’ensemble de la profusion des éléments décoratifs sont peints en regard du style Art Nouveau de ce patrimoine architectural. L’intensité des couleurs de la fresque où se mêlent de façon contrastée couleurs chaudes et couleurs froides souligne la somptuosité des couleurs diffusées par les verrières et les vitraux de ce lieu incontournable.

L’artiste Virginie Loze est diplômée du DNSEP avec mention à ISDAT de Toulouse. Elle a obtenu une bourse Erasmus à l’école des Beaux-Arts de Santa Cruz de Tenerife et une bourse d’étude à Düsseldorf. Elle a participé au 37ème et 38ème Salon de Montrouge, a exposé à la galerie du Jour Agnès B, à la galerie Sin Titulo à Nice et à la galerie l’Officina à Pérugia.  Son atelier professionnel est à Toulouse où elle a participé aux éditions 2005 et 2018 du festival international Le Printemps de Septembre. Son œuvre est dans la collection du FRAC musée Les Abattoirs Occitanie.

Oasis, à L’Isle-Jourdain

SupaKitch & Koralie développent chacun un travail personnel et une carrière internationale indépendante, mais ils fusionnent leurs styles, leurs univers artistiques, leurs inspirations et leurs savoir-faire, pour la réalisation de leurs fresques.
Ils conjuguent les techniques comme le pochoir à la bombe de peinture ou l’acrylique au pinceaux, et se servent de leur goût commun pour les voyages, l’art deco et l’observation de la nature pour créer leurs oeuvres élégantes et poétiques sur le béton des villes aux quatre coins du monde.

Koralie travaille sur la symétrie,  la répétition, la superposition, l’équilibre,  elle s’inspire de la phyllotaxie et mélange des éléments de différentes origines : motifs folkloriques et ethniques de différents pays.

SupaKitch travaille sur le mouvement et la composition rythmée par « les formes de la matière ». Inspiré par la réflection et la réfraction de la lumière et par l’atmosphère chaleureuse d’un sunrise ou d’un sunset au bord de l’océan.

Cette fresque à L’Isle-Jourdain est une fenêtre de végétation dans l’urbain, une source d’eau et un horizon ensoleillé aux parfum de vacances, une respiration dans la ville. 

Duck Face, à Gimont !

Isabelle Souriment

Ici, le rêve et la fantasmagorie servent la lecture et l’esthétique. Le canard emblématique du bestiaire gersois devient l’Homme et vice versa. Les avions en papier virevoltant deci delà, sont un clin d’œil à l’aéronautique, secteur d’activités du territoire gimontois.  (2017)

Artiste : Veks Van Hillik

Précédent
Suivant

© isasouri

Sens Dessus Dessous à Tournecoupe !

Thomas Deudé et Stéphane Castet vous invitent à découvrir « Sens dessus dessous », un parcours ponctué d’œuvres contemporaines aux techniques variées, avec pour point d’orgue une fresque et des installations monumentales : un parcours qui attise la curiosité et vous invite à la flanerie et à la contemplation. (2017)

Artistes : Thomas Deudé et Stéphane Castet

Précédent
Suivant

© isasouri

Lombez street-art, tout un poème !

Personnages aux membres filiformes et biscornus, touches colorées réveillant la cité et calligraphies poétiques illustrent ce parcours street-art inspiré de poésie d’auteurs contemporains… Parcourez la ville pour retrouver toutes les fresques et clins d’œil disséminés dans les rues. (2017)

Artistes : Baya Dezign (Maye, Rezo, Monde)

Précédent
Suivant

© isasouri

Arte del pueblo para el pueblo à Saint-Clar !

Isabelle Souriment (3)

Véritable hymne à la liberté, les œuvres à découvrir sur le mur de la salle des fêtes et au skate park de Saint-Clar utilisent les codes de la culture graphique Chicha au Pérou. Un mix détonnant entre imagerie populaire et motifs traditionnels, travail typographique et couleurs vives pour colorer le village d’audace et de créativité. (2016)

Précédent
Suivant

© isasouri

… Art & Environnement

Suite de Pan à Fleurance

Observatoire de la faune et de la flore niché dans un chêne à 7 mètres du sol. Un globe dont les constellations ont été redessinées par les enfants de Fleurance invite le spectateur à comprendre la complexité entre terre et ciel, et prendre conscience des espèces disparues ou en voie de disparition. (2018)

Précédent
Suivant

© isasouri

La Nourrice à Aubiet

Avec ses buttes de cultures inspirées de la permaculture, la Nourrice est un jardin forêt comestible et habitable, un nouvel espace où Nature et Culture s’associent dans un but de bien-être, de recherche, de développent. (2015)

Artiste : Olivier Nattes

Précédent
Suivant

© isasouri

Kaze à Saint-Elix d’Astarac

Kazé c’est le vent en japonais. Cette imposante sculpture de branchages tressés évoque un cyclone prisonnier de la forêt. Légère et majestueuse, elle symbolise toute la force et la puissance du vent. (2013)

Artiste : Teruhisa Suzuki

Précédent
Suivant

© isasouri

Yane à Villefranche

Yané signifie toit en japonais. Large éventail de bois blond posé à flanc de coteau, l’œuvre monumentale se révèle le long d’un chemin de randonnée qui embrasse le village de Villefranche. (2012)

Précédent
Suivant

© isasouri