Culture

07.

Projet de coopération Fenêtres sur le Paysage

Le projet

Fenêtres sur le paysage est une aventure artistique et culturelle sur les chemins de Compostelle menée par Derrière Le Hublot, scène conventionnée d’intérêt national – art en territoire, l’Agence des chemins de Compostelle et de nombreux acteurs qui longent le GR65.

Derrière Le Hublot a imaginé le parcours artistique Fenêtres sur le paysage en 2016. Il se développe depuis sur le GR ® 65 avec de nombreux partenaires et territoires à travers :

  • Les œuvres d’art-refuge (1ère série de sept œuvres d’art-refuge réalisées entre 2018 et 2022)
  • Les rendez-vous et créations artistiques éphémères qui invitent à parcourir autrement ces paysages.

Le Pays Portes de Gascogne, les communes de La Romieu et de Castet-Arrouy se sont associés pour participer à cette coopération à travers l’installation d’une œuvre refuge conçue par l’Observatorium à la Romieu, l’accueil en juillet 2021 de Museum of the Moon de Luke Jerram et de la résidence de la Sonothèque Nomade de la Fausse Compagnie.

Il s’agit du projet de coopération interterritoriale mené et financé dans le cadre du programme européen Leader 2014/2022 du Pays Portes de Gascogne.

Une collection d’oeuvres d’art refuge

Des artistes sont invités à créer des oeuvres d’art-refuge, en relation avec des territoires et ceux qui y vivent, pour proposer aux habitants et marcheurs de (re)découvrir les paysages des chemins de Compostelle. 

Ces oeuvres d’art-refuge : 

  • accueillent les randonneurs et habitants pour une expérience artistique exceptionnelle en pleine nature ; 
  • ont un usage : l’abri, le refuge, pour pouvoir dormir, s’y abriter ou y passer une nuit ; 
  • sont créées à partir de matériaux et savoir-faire du territoire et portent une attention particulière au paysage et aux valeurs associées à la transition écologique.

Des ponctuations artistiques sur les chemins

Des œuvres contemporaines mêlant installations dans le paysage, marches, spectacles et temps de rencontres et d’échanges.

Dans leurs écritures, leur diffusion ou leurs modes de participation, elles invitent les publics à découvrir ou à renouveler leur regard sur les chemins de Compostelle, en renforçant leur dimension populaire et festive.

Des créations in-situ

  • A vol d’oiseau, un itinéraire sonore composé de nichoirs à chants insolites, offrant aux marcheurs une pause poétique à l’écoute des chants collectés tout au long du chemin, auprès des habitants … et des oiseaux.
  • Les citernes-lits détournent les objets du monde agricole pour les transformer en abri, amenant ainsi à une immersion sensible et ludique dans le paysage des chemins.
Oeuvre-refuge : L'arbre Collegial à La Romieu

L’oeuvre

L’esquisse fait référence à un arbre comme symbole où l’on peut grimper et s’échapper de la vie quotidienne. Mais aussi comme un arbre sous lequel on s’abrite, où l’on s’assied contre le tronc et où l’on attend que la pluie s’arrête.

C’est une référence à la Collégiale et à ses tours, au jardin clos et aux vieux couloirs doubles. C’est une dépendance de la Collégiale et une retraite pour les habitants et les promeneurs de passage.

C’est un lieu de rencontre extérieur entouré d’arbres avec une vue sur La Romieu. Un endroit où l’on peut regarder le paysage qui nous entoure et où vous pouvez dormir sous la vue encadrée du ciel. 

L’équipe artistique

Le groupe d’artistes Observatorium, fondé en 1997 par Geert van de Camp, Andre Dekker, Lieven Poutsma et Ruud Reutelingsperger à Rotterdam, aux Pays-Bas, crée des sculptures pour donner un nouveau sens et une utilité nouvelle aux environnements qui sont « en transit ».

Terrains vagues, autoroutes, zones urbaines sauvages et banlieues sont les endroits investis par les artistes pour mener leurs investigations pionnières quant à l’espace public et à ses usages.

Alliant sculpture, architecture (paysagère) et création participative, ils imaginent ainsi, plutôt que des œuvres autonomes, des espaces vécus et fonctionnels. Des lieux contribuant à la relation et à la rencontre entre les individus et leur environnement.

Précédent
Suivant

Le lieu

La collégiale Saint-Pierre surgit soudain dans le paysage au détour de la route et domine le village de La Romieu (un peu plus de 500 habitants). Arnaud d’Aux, cardinal apparenté à Clément V, pape en Avignon en 1305, consacra une partie de sa fortune à l’enrichissement de son village placé sur le chemin des pèlerins, des « Romieu » comme on disait au Moyen-Âge. D’où cette imposante collégiale, pour le moins surprenante pour un village de cette taille !

Tout proche d’elle, un parc public, lieu de promenade arboré des habitants du village. C’est ici que surgira de terre et des savoir-faire l’arbre collégial née de l’imagination d’Observatorium, quatuor d’artistes néerlandais.

Ce projet est financé par le programme européen leader et la Région Occitanie à travers la Dotation à l’Innovation et à l’Expérimentation.

Museum of the Moon, Luke Jerram
Précédent
Suivant

Photos : Marine Segond et Pauline Thollet

3 festivals et une lune pour prendre la tangente

L’accueil de l’installation Museum of the Moon à La Romieu a été le prétexte pour réunir 3 festivals gersois dont les programmations se croisent du 20 au 25 juillet ! 

Festival de l’Illustration de Sarrant, Musique en Chemin à La Romieu et L’été photographique de Lectoure proposaient de nombreuses activités artistiques : illustration, photo, musique … 

Retrouvez les images de ce long week-end dans la vidéo ci-contre. 

 

L’oeuvre

Museum of the Moon est une oeuvre d’art itinérante de l’artiste britannique Luke Jerram. Mesurant 7 mètres de diamètre, cette lune en relief montre des images de la surface lunaire, que la NASA a réalisé en 120 dpi. A une échelle d’environ 1:500 000, chaque centimètre de cette sculpture sphérique, illuminée de l’intérieur, représente 5 km de la Lune.

Museum of the Moon est présentée de diverses manières, dans divers lieux, en intérieur comme en extérieur, permettant ainsi une expérience et une interprétation différente à chaque fois. Cette installation mêle imagerie lunaire, poésie du clair de lune et un son spatialisé, créé par le compositeur Dan Jones, gagnant du BAFTA et du prix Ivor Novello. On peut aussi présenter La Lune comme un élément en-dessous duquel peuvent avoir lieu des performances ou des événements inspirés par le thème de la lune.

Museum of the Moon, du 23 au 25 juillet 2021, La Romieu

La lune géante de l’artiste Luke Jerram s’est posée à La Romieu le temp d’un week-end, dans le parc qui accueillera l’œuvre refuge.

Durant ces quelques jours, les visiteurs ont pu admirer cette oeuvre, lors du festival Musique en Chemin. A cette occasion, la DJ Isabelle Stragliati est venue jouer le samedi 24 juillet sous la lune ! 

La Fausse Compagnie

La sonothèque nomade

La sonothèque nomade, c’est l’itinérance d’un couple d’artistes qui collecte et partage des chants et des berceuses à travers les langues du monde. Colporteurs de notre humanité et de sa diversité, Carine Henry et Jérôme Bouvet voyagent avec leur instrumentarium forain Stroh à pavillons. Ils inventent des espaces buissonniers d’enregistrement et d’écoute de chants a capella d’ici et d’ailleurs.

A vol d’oiseau, sonothèque nomade, niché sur le chemin GR65

A vol d’oiseau, est un itinéraire sonore géopoétique créé dans le cadre de « Fenêtres sur le Paysage ». 7 nichoirs à chants installés sur le GR65 pendant l’été 2022 et pour les 3 ans à venir dans l’Aubrac jusqu’aux Portes du Gers ; 7 points de rencontres insolites entre ceux qui vivent proches du chemin, ceux qui le font vivre et le peuple des marcheurs.

Une escale à Castet-Arrouy 

En Pays Portes de Gascogne, le nichoir à chants sera installé à Castet-Arrouy. Une inauguration est prévue le samedi 2 juillet : 

  • 17h : randonnée avec des impromptus musicaux
  • 18h30 : Apéro de Pays offert par la mairie de Castet-Arrouy accompagné du groupe de cornemuses Regain
  • 19h30 : premier tour de manivelle et ouverture du nichoir
  • 20h/20h30 : repas au restaurant la Plancha (sur réservation au 05 62 29 12 87 – laplancha@orange.fr)
  • 21h30 : Des lions pour des lions (fanfare Jazz Noise Rock)

Fenêtres sur le paysage, aventure artistique sur les chemins de Compostelle, est coordonnée par Derrière le Hublot et l’Agence des Chemins de Saint-Jacques de Compostelle.

Avec le soutien du programme Leader, de la DRAC Occitanie, de l’ANCT, d’OARA.